Aller au contenu principal Plan du Site

Histoire

L’histoire du Teatro São Luiz débute en 1892, sous l’impulsion du comédien Guilherme da Silveira, c’est l’année où se crée une société pour l’édification d’un théâtre, situé dans l’ancienne rua do Tesouro Velho (renommée António Maria Cardoso depuis 1907) dans des terrains appartenant à la maison de Bragança. Le président sera le Vicomte de São Luiz de Braga , titre attribué par le Roi D. Carlos I en 1891, avec Celestino da Silva, Alfredo Miranda, Alfredo Waddington et António Ramos, membre de la famille de Ramalho Ortigão. Le 22 mai 1894, suivant un projet de l’architecte français Louis Ernest Reynaud, modifié à Lisbonne par Emilio Rossi et avec une fresque du scénographe Luigi Manini, est inauguré le Theatro D. Amélia, le jour du huitième anniversaire du mariage de la reine avec D- Carlos I. La première ce fait avec l’opérette A Filha do Tambor-Mor, de Offenbach.

Deux ans après, des petits films commencent à être projetés pendant les entractes et à la fin de la pièce de théâtre en scène, ce qui fait que le Théâtre fut (après le Real Coliseu) le deuxième lieu à présenter au public portugais le cinéma, à l’époque nommé Cinématographe: La Photographie Animée. Sur une toile, derrière laquelle se place une machine de projection, des films peuvent être vus tous les soirs — parmi eux se trouve la première image portugaise enregistrée sur pellicule — A Boca do Inferno em Cascais, de Erwin Rousby.

En 1898, la comédienne Eleanora Duse joue sur cette scène, où, un an après Sarah Bernhardt interprète A Dama das Camélias, d’Alexandre Dumas Fils, Adriana Lecouvreur joue un de ses textes, Tosca, de Sardon et Hamlet, de Shakespeare. C’est aussi ici qu’en 1906, la comédienne Palmira Bastos joue Vénus, avec un grand succès, et aussi où, plus tard elle terminera sa carrière avec la pièce O Ciclone (1966). En 1902 la présence de Julia Bartet fait sensation, dans la même année où se joue A Ceia dos Cardeais, de Júlio Dantas, par la Companhia Rosas & Brasão qui y est basée.

Avec l’implantation de la République, en 1910, il est renommé Teatro República. En 1914, dans la nuit du 12 au 13 septembre, un incendie détruit presque tout l’immeuble. En mémoire de cette tragédie se trouve aujourd’hui encore, placée au dessus de la scène de la salle principale, l’image de ce que l’on appelle de nos jour le Saint Amiante, un accessoire de la pièce en scène à l’époque et qui a été, dit-on, le seul object sauvé de l’incendie.

Avec un projet d’architecture de Tertuliano Lacerda Marques, le Théâtre rouvre deux ans après avec la pièce Os Postiços, de Eduardo Schwalbach, une première qui a eu la présence du Président de la République, Bernardino Machado. En 1917, il devient propriété des héritiers d’un de ses fondateurs, António Ramos, et la famille Ortigão Ramos acquiert les terrains de la Maison de Bragança. C’est en cette année que Amélia Rey Colaço fait son début dans ce Théâtre et ce sera ici qu’aura lieu, en avril, la I Conferência Futurista avec la présence d’Almada Negreiros et de Santa-Rita Pintor.

En 1918 est décédé le Vicomte de São Luiz de Braga et le 14 avril, pour prêter hommage à ce grand dynamisateur, le Théâtre sera renommé Theatro São Luiz.

Le 7 avril 1928, après plusieurs sessions de cinéma intermittentes et d’avoir reçu plusieurs personnalités comme le réalisateur Rino Lupo et le comédien français Max Linder, le Théâtre est transformé en Cinéma, devenant le São Luiz Cine, avec une décoration de Leitão de Barros e passant au Portugal les films les plus importants de cette époque. C’est ici, par exemple que les portugais assistent pour la première fois à Metropolis, de Fritz Lang, accompagné par un orchestre dirigé par Pedro Blanc qui exécute la partition originelle écrite par Godfried Kuppertz. En 1930, il devient une des premières salles du pays à être équipée pour “l’ère du Cinéma Sonore”, présentant pour la première fois le film Prémio de Beleza, d’Augusto Genina. C’est aussi au São Luiz Cine que le premier film sonore portugais, A Severa de Leitão de Barros débute le 18 juin 1931.

En mai 1971, l’immeuble est acquis par la Câmara Municipal de Lisboa et se désigne Teatro Municipal de São Luiz, mais se maintient initialement comme cinéma. Ici se trouvera un dédoublement de compagnie du Teatro Nacional D. Maria II et se donnera la place à une nouvelle compagnie résidente, qui avait en tête Eunice Muñoz et qui était dirigée par Luiz Francisco Rebello. Par ce Théâtre passeront ensuite plusieurs pièces de théâtre.

Après une cession d’espace, la Companhia Teatral do Chiado ocupe une des salles en 1991, la nommant Teatro-Estúdio Mário Viegas. En 1999 le Théâtre subit une intervention de grandes dimensions dans la zone de la scène, loges, parterre et zone du public et aussi de restauration.

Depois sa réouverture, le 30 novembre 2002, le São Luiz Teatro Municipal a pour mission de donner à la ville un Théâtre vivant, avec du public, énergétique, avec des centaines de sessions para saison , ayant parfois trois présentations par jour, entre la Sala Luis Miguel Cintra, la Sala Bernardo Sassetti et la Sala Mário Viegas.

 

1892
Avec l’impulsion du comédien Guilherme da Silveira, une société visant l’édification d’un théâtre, dans l’ancienne rua do Tesouro Velho, sur des terrains appartenant à la Maison de Bragança, est constituée. Préside le Vicomte de São Luiz de Braga, avec Celestino da Silva, Alfredo Miranda, Alfredo Waddington et António Ramos, membre de la famille de Ramalho Ortigão

1894
Suivant le projet de l’architecte français Louis-Ernest Reynaud modifié à Lisbonne par Emilio Rossi, le théâtre est officiellement inauguré le 22 mai par ses Majestés le Roi D. Carlos I et la Reine D. Amélia d’Orléans, qui a donné son nom au Teatro D. Amélia. Le spectacle d’ouverture sera une opérette d’ Offenbach, A Filha do Tambor. La décoration en panneau fresquiste appartient au scénographe Luigi Manini.

1896
Est équipé avec le Cinématographe: La Photographie Animée.

1898
Présentation d’Eleanora Duse. Résidence de la Companhia Teatral Rosas & Brasão.

1899
La comédie Lagartixa est présentée par Ângela Pinto.

1902
Présentation de Julia Bartet. La Companhia Rosas & Brasão met en scène A Ceia dos Cardeais, de Júlio Dantas.

1903
Lucília Simões atteint un grand succès avec Magda.

1909
Première à Lisbonne dans ce Théâtre de la comédienne Mimi Aguglia.

1911
Le Théâtre est renommé Teatro da República à la suite du changement de régime, le 5 octobre 1910. Le Jardim de Inverno devient un animatographe nommé The Wonderful.

1913
Succès populaire avec la pièce de revista, De Capote e Lenço.

1914
Un violent incendie détruit presque tout le Théâtre, l’impresario était le commerçant et écrivain théâtral Lino Ferreira. Des idées pour une reconstruction immédiate du Théâtre.

1916
Deux ans après l’incendie, la société exploitant le Théâtre avec le Vicomte de São Luiz, Celestino da Silva et António Ramos réussissent à rouvrir les portes du Théâtre avec un projet de l’architecte Tertuliano Lacerda Marques. La pièce d’ouverture fut Os Postiços, d’Eduardo Schwalbach, avec la présence du Président de la République Bernardino Machado.

1917
Première au Théâtre de Amélia Rey Colaço. Conférence Ultimato Futurista par Almada Negreiros.

1918
Décès du Vicomte de São Luiz de Braga. En hommage à ce grand dynamisateur, le théâtre prendra le nom de Teatro São Luiz.

1927
Pièce de Revista Bairro Alto avec la comédienne Aldina de Sousa.

1928
Adaptation de l’espace pour cinéma avec une décoration de Leitão de Barros, il sera dorénavant désigné comme Cine-Teatro São Luiz. Première du film de Fritz Lang Metropolis, accompagné par un orchestre de 15 éléments dirigé par Pedro Blanc, qui exécuta la partition originelle de Godfried Kuppertz (comme lors de la première à Berlin).

1929
Le Jardim de Inverno sert de studio de cinéma pour le film Ver e Amar, de Chianca de Garcia.

1930
Première du cinéma sonore avec le film Prémio de Beleza, de Augusto Genina, avec un scénario de René Clair, et ayant Louise Brooks comme protagoniste. Première du film A Severa, de Leitão de Barros.

1933
Première de A Canção de Lisboa, de Cotinelli Telmo.

1938
Première de A Canção da Terra, de Jorge Brum do Canto.

1943
Projection de O Costa do Castelo, de Arthur Duarte.

1959
Saison de Théâtre Français avec une programmation de Erico Braga.

1965
Travaux au Jardim de Inverno dans le cadre du Cinquantenaire du Théâtre qui, banalisé, s’appela Salão de Festas.

1967
Présentation de la pièce António Marinheiro, de Bernardo Santareno, avec Maria Lalande, Eunice Muñoz et João Perry.

1971
Devient un Théâtre Municipal et se désigne Teatro Municipal São Luiz. Le spectacle d’ouverture fut A Salvação do Mundo, de José Régio, avec la comédienne Eunice Muñoz.

1978
Présentation éphémère de la Companhia Nacional I, qui proposait un répertoire populaire. La pièce d’ouverture fut Jesus Cristo em Lisboa, de Teixeira de Pascoaes.

1991
Cession de l’un des espaces (Jardim de Inverno) pour l’adaptation et accueil de la Companhia Teatro-Estúdio Mário Viegas.

1998
Lancement d’un Appel d’Offres Public International, pour les travaux de Réhabilitation et Conservation du Teatro Municipal São Luiz, (programme de l’Architecte Francisco Silva Dias et projets d’Architecture de la Divisão de Obras do Departamento de património Cultural da CML).

1999
Attribution du chantier “Teatro Municipal São Luiz – Obras de Reabilitação e Conservação” avec un soutien de l’Union Européenne.

2000
Dans le cadre de la 2ème phase du chantier, se fait un lancement, le 29 juin, d’un Appel d’Offres Public International pour la Réhabilitation et Amélioration de la Sala Mário Viegas, Jardim de Inverno et Cafétaria avec un projet de l’Architecte José Romano.

2001
Attribution du chantier du Teatro – Estúdio Mário Viegas, Jardim de Inverno e Cafetaria. Fin des travaux et ouverture du Teatro Municipal São Luiz.

2002
Cession du théâtre pour la présentation du music hall Amália, de Filipe La Féria. Ouverture de tout l’équipement, qui est constitué par: Teatro São Luiz, Jardim de Inverno, Teatro-Estúdio Mário Viegas et Café dos Teatros.

2014
Aida Tavares est nommée directrice artistique du Teatro São Luiz, et prend aussi en charge la programmation du Teatro-Estúdio Mário Viegas qui s’appellera dorénavant Sala Mário Viegas. En cette année débute la programmation São Luiz Mais Novos, dirigée aux enfants et aux jeunes, sous la responsabilité de Susana Duarte.

2016
La Salle Principale est nommée Sala Luis Miguel Cintra.

2017
Le Jardim de Inverno est nommé Sala Bernardo Sassetti.

2019
Le Teatro São Luiz célebre ses 125 ans.