Aller au contenu principal Plan du Site Navigation sur le Web et aide sur l'accessibilité

IL CANTO DELLA CADUTA

De Marta Cuscunà
© Daniele Borghello
Ce spectacle a déjà eu lieu
Dates et Horaires

Vendredi et samedi, 21h

 

Samedi 16 février:
Rencontre avec l’équipe artistique après le spectacle

Lieu

Sala Luis Miguel Cintra

Tarif

€12 à €15 avec réductions

Classification

à partir de 14

Accessibilité
Langue des Signes Portugaise Audiodescription

16 février, samedi, 17h30

Description

En collaboration avec A Tarumba – Teatro de Marionetas, la metteur en scène, marionnettiste et dramaturge italienne Marta Cuscunà apporte à Lisbonne un spectacle qui a comme protagonistes des corbeaux mécaniques , manipulés à travers de la technologie utilisée en animatronique, qui l’aident à raconter une histoire librement inspirée d’une légende ancestrale.

Spectacle parlé en italien et sous-titré en portugais

LE CHANT DE LA CHUTE
Librement inspiré par le mythe de Fanes
Sources de pensée et de mots:Kläre French-Wieser; Carol Gilligan; Ulrike Kindle; Giuliana Musso; Heinrich von Kleist e Christa Wolf

Le mythe de Fanes est une tradition populaire des Ladinos, une petite minorité ethnique qui vit dans les vallées centrales des Dolomites. C’est un cycle épique qui parle d’un royaume pacifique dirigé par des reines, détruit par le début d’une ère de domination et d’épée. C’est la chanson de la chute noire dans l’horreur de la guerre.
Aujourd’hui, nous sommes toujours plongés dans un système de guerres incessantes. Il semble que la guerre soit une partie inévitable du destin de l’humanité. Le mythe de Fanes, au contraire, parle d’un temps de paix en or perdu.
La musique d’automne veut mettre en lumière l’histoire de ce que nous étions, cette alternative sociale souhaitable pour l’avenir de l’humanité, toujours présentée comme une utopie irréalisable. Et peut-être qu’il existait déjà.
Le thème central du spectacle est la guerre, une guerre qui n’a jamais été vue. Cependant, c’est là, du point de vue des seuls personnages qui en profitent toujours: les corbeaux.
Le protagoniste principal de la mise en scène est donc un groupe de corbeaux animatroniques, manœuvrés à l’aide de joysticks mécaniques, conçus et réalisés par la scénographe Paola Villani.
Le projet scénographique a pour objectif de saper l’imagerie de marionnettes, qui, en Italie, reste étroitement liée à la tradition populaire, grâce à l’utilisation de certaines technologies animatroniques communément appliquées au monde des effets spéciaux de film et constituées d’éléments de composants industriels.

Notez la présence de sons dérangeants forts et répétés et de flashs fréquents pendant le spectacle.

Fiche Technique

Création et Interprétation Marta Cuscunà Projection et réalisation animatronique Paola Villani Assistant de réalisation Marco Rogante Collaboration Teatro Stabile di Bolzano, A Tarumba Teatro de Marionetas, Lisboa Soutien technique igus® innovazione con i tecnopolimeri; Marta s.r.l.meubles pour l’industria; Instituto Italiano de Lisboa Co-production Centrale Fies, CSS Teatro Stabile di Innovazione del Friuli Venezia Giulia, Teatro Stabile di Torino et São Luiz Teatro Municipal Marta Cuscunà fait partie du projet d’usine de Fies de la Centrale Fies

VOIR AUSSI

Ignorer les contrôles du diaporama